Centres d'Information et d'Orientation

Pour l'école de la confiance

HISTOIRE DE LA MISE EN PLACE D’UNE LIAISON ECOLE-ENTREPRISE SUR LE DISTRICT DE CHATEAU-THIERRY

Comme prévu lors de la réunion de reprise de la liaison Ecole-Entreprise, au mois de novembre, la directrice du CIO Centre d’information et d’orientation organise avec ses partenaires (NOVACEL, EUROKERA, NTN, FMLOGISTIC, UMA, RVM, CARREFOUR) et les établissements scolaires volontaires, des visites d’entreprise pour les élèves ainsi que pour les professeurs.
Cette liaison mise en place depuis avril 2013 a permis à plus de 80 professeurs de collèges de visiter au moins 4 entreprises du secteur de Château-Thierry et à plusieurs groupes d’élèves de 4ème d’effectuer, chaque année, au moins une visite par an.

Les objectifs visés vont dans le même sens que ceux du Carrefour Formation-Métier (73 professionnels et 17 établissements) que le CIO a organisé le 14 mars au palais des rencontres :

Travailler sur l’esprit d’entreprendre, donner du sens à l’école (montrer l’importance du savoir-être, de la qualification professionnelle, des matières apprises à l’école…) et faire découvrir aux élèves et aux équipes éducatives le monde de l’entreprise dans lequel les jeunes seront amenés à travailler après leurs études, les différents domaines professionnels et un maximum de métiers.

Découvrir des métiers méconnus, donner une représentation des métiers proche de la réalité d’aujourd’hui et faire naître un intérêt possible (selon la personnalité et les intérêts du jeune) pour chacun des métiers. Ainsi la palette de choix d’orientation des jeunes s’élargira, tout en sachant que leur véritable choix, sera respectueux de leurs intérêts et de leurs valeurs. Il n’est en effet pas question de forcer un jeune à entreprendre telle ou telle formation, ni tel ou tel métier (ce qui serait voué à l’échec) mais plutôt d’élargir et d’approfondir ses connaissances des domaines professionnels, des métiers (anciens comme nouveaux), des lieux, des ambiances et de lui apprendre à mettre en liaison ses connaissances avec ses intérêts et ses valeurs, ce qui lui permettra de choisir une orientation qui lui correspond en connaissance de cause.

Comprendre que les parcours peuvent être différents pour aboutir au même métier, qu’un même métier sera exercé différemment selon le domaine (être secrétaire en hôpital est différent d’être secrétaire dans une banque), et qu’un même métier est réalisé différemment selon les intérêts, valeurs et personnalité de la personne.

Faire entendre aux jeunes qu’il existe aujourd’hui de l’emploi dans des domaines variés : l’hôtellerie, l’industrie, la logistique, les transports, le bâtiment, le service, la santé… mais que le « savoir-être » et le « savoir-faire » (indiqué par la qualification) sont absolument indispensables.

L’organisation est difficile et chronophage car les mises au point et les échanges sont nombreux et compliqués : Difficultés à trouver « une personne référente au sein de l’établissement scolaire et une au sein de l’entreprise. Ces deux personnes seront en lien avec la directrice du CIO pour l’organisation de ces visites. Difficultés de calendrier chargé et différent de chacun des partenaires. Difficultés pour les collèges d’envoyer des groupes de 10-12 élèves, car l’entreprise ne peut pas toujours prendre une classe entière (ce qui signifierait trois groupes donc trois intervenants). Difficultés pour la préparation de visites, pour le paiement des transports scolaires, et pour la mise en place d’actions originales et différentes (intervention de professionnels au sein de la classe…).

Bien que chacun apprécie ces visites, il est de plus en plus difficile de trouver de nouveaux volontaires.
Il faut maintenant convaincre les professeurs arrivant sur le secteur et les équipes éducatives de lycée d’enseignement général qui, n’ayant pas été formées pour cette activité, ne prennent pas encore le temps d’approfondir leurs connaissances sur l’entreprise et ses métiers…
Les nouveaux programmes en collège et surtout en lycée (en seconde : 54h destinées à l’orientation, à la connaissance du monde des entreprises, des formations, des métiers…) devraient les y pousser. Cette connaissance est indispensable pour pouvoir accompagner les jeunes vers leur choix d’orientation.

Cette année, la directrice du CIO a profité de « la semaine de l’industrie » qui, en labellisant ces actions, permet, grâce au « clubster école entreprise », d’obtenir une aide pour financer les transports des scolaires.

En effet, faute de moyens, certains collèges ruraux n’avaient pas encore eu la chance d’effectuer des visites d’entreprise.
Le CIO a donc labellisé cette année, 7 visites pour 15 groupes d’élèves (à peu près 160 élèves) sans compter les 4 visites de 7 groupes d’élèves de lycée et collège (70 jeunes) qui avaient eu lieu en février et début mars, avant la semaine de l’industrie.
Trois visite de professeurs sont encore prévues le mercredi 3 avril.

Grâce à cette manifestation, deux nouvelles entreprises (DEFTA et VOSSLOH) ont accepté des visites d’élèves de collège et nous espérons qu’elles répondront favorablement à nos futures demandes.

Début juillet, comme chaque année, le CIO espère pouvoir encore organiser d’autres visites avec les entreprises et professeurs volontaires.

Cette année les collèges ont presque tous participés et les lycées ont commencé à s’impliquer. L’objectif de l’an prochain sera la participation de tous les collèges et une participation plus importante des lycées et peut-être réussir à travailler avec de nouvelles entreprises.

Satisfaction partagée d’avoir réussi à mettre en place ces visites pour aider les jeunes dans leur choix d’orientation et à développer un lien inexistant entre l’école et l’entreprise. Deux partenaires qui ne se connaissaient pas et qui avaient de fausses idées l’une sur « l’autre ». Ils ont appris à se connaitre et à travailler ensemble pour accompagner les jeunes vers une meilleure connaissance du monde professionnelle.

Les visites ne sont pas les seuls échanges que nous avons  : certains chefs d’entreprise (ou le référent entreprise) participent aux entretiens 3ème. Un responsable du personnel va dans les classes montrer le lien existant entre le travail professionnel et le travail scolaire : lien avec les matières : ex : nécessité de l’international pour qu’une entreprise existe, donc besoin des langues, de la connaissance des pays…, en physique intervention de NOVACEL (fabricant de verre optique), un lien est également fait avec le règlement, les règles (être à l’heure, certificat médical, obéissance…), un autre vient parler de l’entreprise elle-même, de l’importance du « savoir-être » et d’une qualification professionnelle, un autre de l’embauche : découverte de CV curriculum vitae de technique d’entretien…

Ces actions du CIO ne sont rendues possibles que parce que le CIO est un organisme d’état, au service du public, qu’il a une obligation de neutralité et d’égalité vis-à-vis de l’information et des conseils qu’il propose à ces bénéficiaires. Il est réellement au service des usagés.

Crédits : Véronique Morel, directrice du CIO de Château-Thierry

Mise à jour : 21 mai 2019