Centres d'Information et d'Orientation

Pour l'école de la confiance

Un BTS « Métiers de l’esthétique-cosmétique-parfumerie » ouvre dans l’Académie d’Amiens

Ouverture en septembre 2019 à La Fere (02)

Pour la première fois, le lycée professionnel va ouvrir une section post-bac à la rentrée de septembre : un BTS Brevet de Technicien Supérieur « Métiers de l’esthétique-cosmétique-parfumerie ». Ce sera aussi une première pour l’académie d’Amiens.
AisneNouvelle (le 01/02/2019)

Lycée professionnel Jean Monnet
22 rue d’Aboville
02800 La Fere
Tél : 03.23.53.69.00
Courriel : ce.0020022N ac-amiens.fr

Les portes ouvertes du Lycée Professionnel Jean Monnet auront lieux le samedi 23 mars 2019 de 9h à 13h.

Des étudiants(e)s sont donc attendus dans cet établissement implanté à deux pas du centre-ville. « En termes d’image, ce sera un plus pour le lycée », signale le chef d’établissement, lequel y voit surtout deux enjeux principaux. « La première est d’augmenter le niveau de qualification des jeunes ayant obtenu le bac pro des métiers de l’esthétique, de la cosmétique et de la parfumerie. La seconde est de proposer une véritable continuité puisque ce bac pro est enseigné à La Fère. »
Un secteur d’activité « en plein développement »

Pour autant, les futur(e)s bachelier(e)s du lycée Jean-Monnet ne seront pas prioritaires pour intégrer ce futur BTS Brevet de Technicien Supérieur « Métiers de l’esthétique-cosmétique-parfumerie ». « Comme ce sera aussi une nouveauté pour l’académie d’Amiens, nous allons avoir des demandes d’un peu partout. En sachant que nous n’aurons que 15 places, tout le monde ne sera pas retenu d’autant plus que c’est aussi ouvert à d’autres sections », prévient Fabrice Arnould.
Dix jours avant l’ouverture de Parcoursup, « 40 jeunes ont déjà demandé à nous rejoindre », se félicite le proviseur. Avec un bac +2 en poche, les étudiant(e)s pourront plus facilement postuler dans un secteur d’activité « en plein développement, qui recherche aussi des managers d’équipe », informe le chef d’établissement.
Par Ludovic Quillet

La contrepartie de cette création est la fin annoncée du bac pro « Gestion et administration ». « Comme il va être modifié, on n’aurait pas été en mesure de proposer toute la formation », explique le proviseur. En septembre, le lycée Jean-Monnet préparera ses 300/330 élèves à trois bacs pros (esthétique ; boucher-charcutier-traiteur ; accompagnement pour les services à la personne), à un CAP certificat d’aptitude professionnelle (coiffure, avec une mention complémentaire coupe-couleurs) et à un BTS.

Mise à jour : 14 mai 2019