Centres d'Information et d'Orientation

Sommaire

{{Les métiers les plus vulnérables}} Les métiers les plus vulnérables au risque économique sont ceux qui conjuguent plusieurs facteurs : CDD, temps partiel et impossibilité de travailler à distance (ex : ouvriers peu qualifiés, artisans…), ainsi que ceux avec un fort contact avec le public et qui ne sont pas essentiels dans cette crise (par ex : les intermittents du spectacles, les secteurs de l’hôtellerie restauration, de l’art, de la culture du sport, des services aux particuliers…). Malgré tout, même si certains métiers sont indispensables à la vie économique, ils peuvent rester vulnérables du fait notamment de la précarité de leurs statuts (CDD, intérimaires) et des salaires pratiqués assez bas (ex : caissiers, maraîchers…) {{Liste des métiers les plus vulnérables pendant la crise sanitaire :}} Ouvriers de l’électrique et de l’électronique Coiffeurs, esthéticiens Ouvriers de la mécanique Employés et agents de maîtrise de la restauration Ouvriers du textile et du cuir Marins, pêcheurs, aquaculteurs Patrons et cadres d’hôtels, cafés, restaurants Cuisiniers Ouvriers du travail du bois et de l’ameublement Personnel de ménage Artistes, professeurs d’art, graphistes, décorateurs Artisans et ouvriers artisanaux {{Les métiers les moins vulnérables }} A contrario, les métiers les moins vulnérables économiquement sont évidemment les professions médicosociales, de la fonction publique, de la banque-assurance qui exercent dans des secteurs prioritaires. Certaines professions très préservées du risque économique ne travaillent pas nécessairement dans des activités essentielles, comme par exemple, les cadres commerciaux, administratifs, comptables et financiers qui peuvent aisément être exercées à domicile en télétravail. {{Liste des fonctions et métiers les moins vulnérables pendant la crise sanitaire :}} Professions médicosociales : Infirmiers, sages-femmes, aides soignants, médecins Agents d’entretien, Agents de sécurité, gardiennage Service à la personne : aides à domicile, assistantes maternelles Commerce : caissiers, vendeurs, gérants Alimentation : Bouchers, boulangers, charcutiers Agriculture : exploitants, maraîchers, viticulteurs, ouvriers... Travaux publics : architectes, techniciens... Banque et assurance : cadres, techniciens Militaires, policiers, pompiers Fonctionnaires Enseignants Finances (comptables, contrôleurs de gestion, directeur financier…) Informatique (ingénieur, technicien... ) Chercheurs Administratif (secrétaire, secrétaire de direction…) Dirigeants d’entreprise Communication (chargé de communication, responsables, community manager…) Droit (avocats, juges, greffiers…) {{Les métiers fragilisés au temps du corona, une étude de France Stratégie :}} [->https://www.orientation-pour-tous.fr/actualites/article/les-metiers-fragilises-au-temps-du-corona-une-etude-de-france-strategie] {{{Dossier spécial Covid-19 : les impacts sur l'emploi et la formation}}} Le C2RP se mobilise aux côtés des acteurs de l’emploi et de la formation des Hauts-de-France et propose un dossier qui rassemble en un point unique toutes les informations officielles, questions-réponses et mesures d’accompagnement nationales et régionales. Vous y retrouvez également des informations sur la continuité de l’activité des acteurs de la formation, de l’emploi et de l’orientation. {{Ce dossier est régulièrement mis à jour. Il suit l’évolution de l’actualité nationale et régionale : }} [->https://www.c2rp.fr/dossier-special-covid-19-les-impacts-sur-lemploi-et-la-formation]

“les métiers au temps du corona” ET dossier spécial Covid-19 : les impacts sur l’emploi et la formation

Le site Orientation pour tous propose au delà d’un outil de découverte des métiers et des formations, une note d’analyse “les métiers au temps du corona” qui met en lumière les métiers fragilisés par la crise sanitaire que nous traversons actuellement et ceux au contraire qui restent protégés.
Source France Stratégie

Les métiers les plus vulnérables

Les métiers les plus vulnérables au risque économique sont ceux qui conjuguent plusieurs facteurs : CDD, temps partiel et impossibilité de travailler à distance (ex : ouvriers peu qualifiés, artisans…), ainsi que ceux avec un fort contact avec le public et qui ne sont pas essentiels dans cette crise (par ex : les intermittents du spectacles, les secteurs de l’hôtellerie restauration, de l’art, de la culture du sport, des services aux particuliers…).

Malgré tout, même si certains métiers sont indispensables à la vie économique, ils peuvent rester vulnérables du fait notamment de la précarité de leurs statuts (CDD, intérimaires) et des salaires pratiqués assez bas (ex : caissiers, maraîchers…)

Liste des métiers les plus vulnérables pendant la crise sanitaire :

Ouvriers de l’électrique et de l’électronique
Coiffeurs, esthéticiens
Ouvriers de la mécanique
Employés et agents de maîtrise de la restauration
Ouvriers du textile et du cuir
Marins, pêcheurs, aquaculteurs
Patrons et cadres d’hôtels, cafés, restaurants
Cuisiniers
Ouvriers du travail du bois et de l’ameublement
Personnel de ménage
Artistes, professeurs d’art, graphistes, décorateurs
Artisans et ouvriers artisanaux

Les métiers les moins vulnérables

A contrario, les métiers les moins vulnérables économiquement sont évidemment les professions médicosociales, de la fonction publique, de la banque-assurance qui exercent dans des secteurs prioritaires. Certaines professions très préservées du risque économique ne travaillent pas nécessairement dans des activités essentielles, comme par exemple, les cadres commerciaux, administratifs, comptables et financiers qui peuvent aisément être exercées à domicile en télétravail.

Liste des fonctions et métiers les moins vulnérables pendant la crise sanitaire :

Professions médicosociales : Infirmiers, sages-femmes, aides soignants, médecins
Agents d’entretien, Agents de sécurité, gardiennage
Service à la personne : aides à domicile, assistantes maternelles
Commerce : caissiers, vendeurs, gérants
Alimentation : Bouchers, boulangers, charcutiers
Agriculture : exploitants, maraîchers, viticulteurs, ouvriers...
Travaux publics : architectes, techniciens...
Banque et assurance : cadres, techniciens
Militaires, policiers, pompiers
Fonctionnaires
Enseignants
Finances (comptables, contrôleurs de gestion, directeur financier…)
Informatique (ingénieur, technicien... )
Chercheurs
Administratif (secrétaire, secrétaire de direction…)
Dirigeants d’entreprise
Communication (chargé de communication, responsables, community manager…)
Droit (avocats, juges, greffiers…)

Les métiers fragilisés au temps du corona, une étude de France Stratégie :
https://www.orientation-pour-tous.fr/actualites/article/les-metiers-fragilises-a...

Dossier spécial Covid-19 : les impacts sur l’emploi et la formation

Le C2RP se mobilise aux côtés des acteurs de l’emploi et de la formation des Hauts-de-France et propose un dossier qui rassemble en un point unique toutes les informations officielles, questions-réponses et mesures d’accompagnement nationales et régionales.

Vous y retrouvez également des informations sur la continuité de l’activité des acteurs de la formation, de l’emploi et de l’orientation.

Ce dossier est régulièrement mis à jour. Il suit l’évolution de l’actualité nationale et régionale :
https://www.c2rp.fr/dossier-special-covid-19-les-impacts-sur-lemploi-et-la-formation

Mise à jour : 25 mai 2020